Avenue du châtaignier 06600 ANTIBES direction@msjantibes.fr 0497212990

Un peu d’histoire

historique

L’institution du Mont saint Jean a été fondée par les religieuses de la congrégation hospitalière et enseignante de Saint Joseph de Lyon.

Ces soeurs venaient de Bordighera, en Italie, où leur congrégation avait ouvert en 1905 un pensionnat réputé. Chassées d’Italie en 1940, elles se réfugient à Antibes où elles créent un pensionnat de jeunes filles dans les locaux actuels de l’école Sainte Marie.

L’institution connut très vite un vif succès et elles décidèrent de rechercher de plus vastes bâtiments.

Le choix de la mère supérieure Joseph-Gabrielle se porta sur une belle et grande villa qui s’appelait à l’époque « La Villa Coste », construite dans le style italien, sur les hauteurs d’Antibes, le Mont Saint Jean.
L’institution du Mont saint Jean a été fondée par les religieuses de la congrégation hospitalière et enseignante de Saint Joseph de Lyon.

Ces soeurs venaient de Bordighera, en Italie, où leur congrégation avait ouvert en 1905 un pensionnat réputé. Chassées d’Italie en 1940, elles se réfugient à Antibes où elles créent un pensionnat de jeunes filles dans les locaux actuels de l’école Sainte Marie.

L’institution connut très vite un vif succès et elles décidèrent de rechercher de plus vastes bâtiments.

Le choix de la mère supérieure Joseph-Gabrielle se porta sur une belle et grande villa qui s’appelait à l’époque « La Villa Coste », construite dans le style italien, sur les hauteurs d’Antibes, le mont Saint Jean.
En 1952, première rentrée scolaire à l’Institution du Mont Saint Jean qui recevait à l’époque exclusivement des jeunes filles externes ou pensionnaires, en école primaire ou en lycée uniquement.

En 1972, l’Institution, établissement privé catholique, conclut un contrat d’association avec l’État. L’institution devient mixte.

En 1977, les Sœurs de Saint Joseph se retirent dans leur maison-mère à Lyon tout en restant propriétaires des locaux et laissent la place à un directeur laïc.

Depuis cette époque, le Directeur, les Enseignants, et l’ensemble du Personnel d’encadrement sont des laïcs.